Manfred Brassler, le fondateur, et comment tout a commencé

Il semble aujourd’hui couler de source que MeisterSinger soit synonyme de montres mono-aiguille au design clair et fonctionnel. Mais pourquoi au juste le choix des montres mono-aiguille?

J’avais la vision d’une marque de montres qui nous ferait remonter aux débuts de l’horlogerie ; de garde-temps qui seraient certes des bijoux de précision, mais qu’habiteraient aussi l’esthétique et la fascinante aura des instruments de mesure des origines ; de montres d’une clarté et d’une simplicité inégalables. De plus, elles devaient posséder une aiguille unique, comme ce fut le cas de toutes les montres jusqu’au 18e siècle. Leur conception devait aller à l’essentiel et leur façon d’afficher l’heure exprimer la sérénité.

Le fondateur et créateur
Manfred Brassler

Une lecture de l’heure facile, intuitive et décontractée

Ces dernières années, notre ressenti du temps a considérablement évolué. La révolution numérique nous fait aller plus vite, elle accélère le rythme de notre vie et de tout ce qui nous entoure. Nous sommes d’avis qu’il est temps pour nous de nous remémorer d’où nous venons. De nous rappeler une époque où le temps nous appartenait encore – et non l’inverse.

Les montres mono-aiguille MeisterSinger doivent un peu nous aider à retrouver un rapport serein au temps, et à puiser en nous le calme et la force souvent absents du monde qui nous entoure.

Une fois comprise, la lecture d’une montre mono-aiguille est un jeu d’enfant, elle devient même pour ainsi dire intuitive. L’aiguille pointe son extrémité effilée vers le bord du cadran, indiquant l’heure avec précision. Les 144 index représentent respectivement cinq minutes.

Ce qui importe, ce ne sont ni les minutes, ni les secondes, mais l’instant présent

Étudier le temps est extrêmement complexe et en même temps tout à fait simple.

Pour MeisterSinger, ce qui importe, ce ne sont ni les minutes, ni les secondes, mais l’instant présent. Nos pensées, souvent tournées vers l’avenir ou le passé, nous éloignent parfois totalement de l’instant présent – et probablement de la source du bonheur et de la satisfaction. La montre mono-aiguille ramène le temps littéralement à l’essentiel. En elle se matérialisent symboliquement l’instant présent et le retour sur soi.

Les montres mono-aiguille, un concept où se mêlent tradition et histoire

Lire l’heure comme autrefois

Les clochers, les hôtels de ville, les pendules de table, les horloges murales et les premières montres eurent un point commun jusqu’au 18e siècle : être munis d’une aiguille unique.

Ce n’est qu’avec l’époque moderne et l’industrialisation naissante qu’il devint nécessaire de mesurer le temps en intervalles de plus en plus courts. Les montres se dotèrent d’aiguilles des minutes et de trotteuses, dont la vélocité n’eut alors de cesse que de nous rappeler constamment à tous la rapidité à laquelle fuit notre précieux temps.

MeisterSinger remonte aux tout débuts de l’art horloger et nous dévoile à quel point il est relaxant de lire l’heure et d’appréhender le temps comme aux origines.

Un design qui obéit à toutes les règles de la simplicité

Dans son design, MeisterSinger se concentre sur l’essentiel – ce qui dépasse le choix de l’aiguille unique. C’est en effet sur un langage des formes clair et fonctionnel, évocateur de l’esthétique des instruments de mesure anciens, que s’est fondée la renommée internationale de MeisterSinger.

  • une aiguille pointue d’une grande longueur ;
  • une organisation hiérarchique de l’échelle des index composée de 144 segments de cinq minutes ;
  • des heures, toujours représentées par deux chiffres arabes avec un zéro devant celles à un chiffre ;
  • un boîtier classique ;
  • un verre bombé d’un côté sous lequel le cadran semble avoir été directement glissé ;
  • le point d’orgue du logo de MeisterSinger au-dessus du nom de la marque et sur le remontoir.

Pris ensemble, ces détails produisent un effet remarquable. Et en contemplant le résultat, l’on sent que si un seul d’entre eux manquait, le concept perdrait de sa validité. Trois douzaines de prix qui ont récompensé leur design exceptionnel soulignent le haut niveau de ces produits intemporels.

Exigence technique

Art horloger et qualité suisse

Les montres signées MeisterSinger séduisent non seulement par leur design spécifique, mais aussi par leur caractère artisanal. Les matériaux les meilleurs, des mouvements suisses de très haute qualité, des bracelets raffinés – tout s’unit de façon idéale en une association harmonieuse.

Le fondateur de l’entreprise, Manfred Brassler, a pu réaliser son rêve : concevoir ses propres mouvements. Le design du pont de rouage unique en son genre ainsi que le rotor du modèle automatique ont permis à Manfred Brassler de réunir les idéaux techniques et esthétiques de MeisterSinger.

En concevant des modules tels que les phases de lune d’une taille exceptionnelle ou encore la sonnerie au passage, une complication sonnante presque tombée dans l’oubli, MeisterSinger a une fois de plus démontré son savoir-faire technique.